Esther Williams ? Non, Lucie…

Publicités

Quelques trucs sur le workflow

Pour commencer

Le workflow  – flux de travail – est au photographe ce que les arpèges sont au pianiste : indispensables, fastidieux et répétitifs. Pourtant, cette étape est indispensable dans le processus de photographie, qu’il soit professionnel ou amateur. J’ai déja rencontré des photographes qui négligeaient cette étape. Je me demande bien pourquoi. Sur ce blog, qui d’ailleurs, est le mien, mais quelle coincïdence, je vais expliquer pourquoi celle-ci est indispensable et utile.  Et quel process je suis.  Lire la suite « Quelques trucs sur le workflow »

Un moment de grâce

J’ai la chance d’être le photographe de Paradis Blanc, une marque de vêtements créée par Victoire et Angélique, deux soeurs créatives, passionnées d’élégance ethnique, thème qui est à la base de leurs collections.

Pour elles, j’avais fait cette photo :

Paradis Blanc à Bali

J’aime bien. D’abord, parce que Philippine comprend ce que j’attends d’elle. Ensuite, parce que le cadre, l’eau qui semble caresser son visage, la couleur chatoyante du vêtement se mélangent pour donner ce joli moment gracieux.

Notre petite équipe avait fait escale aux chutes de GitGit. J’ai sorti mon fidèle 50mm. Pour les plus techniciens d’entre vous, je suis à 100 iso, ouverture f4 et vitesse 1/8s. Ici, la vitesse est particulièrement décisive pour donner un effet de douceur à l’eau.

Quelques minutes plus tard, j’ai photographié Philippine dans un autre endroit des chutes.

Paradis Blanc à Bali

Même principes d’ouverture et de vitesse. Cette fois, Philippine n’a pas bougé, donnant le temps à la lumière naturelle d’arriver sur son joli visage.

C’est tout. Le reste n’est que mise en scène.

Si la série « Paradis Blanc » vous interesse, vous la trouverez sur ce lien :

Paradis Blanc, by monsieur Vautier

I love you. All of you. And Lulu.

 

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :