Elle ne doute de rien…

Je suis au Starbucks Café, sur le boulevard des Italiens. Je sirote un petit truc glacé à la framboise. Un couple s’installe à côté de moi. Ils sont beaux et jeunes. Ils sont impeccablement habillés. Elle parle beaucoup, lui ponctue les fins de phrases de sa ravissante interlocutrice par des « ouais, ouais, ouais… »

Lire la suite « Elle ne doute de rien… »

Publicités

Le silence oriental

Pour un projet professionnel, je suis parti en Chine. Pendant une semaine, j’ai découvert un pays, une civilisation et une langue qui m’étaient totalement inconnus.

Néanmoins, je n’avais pas oublié mon fidèle Moleskine pour consigner le journal d’un voyage que j’imaginais avec impatience.

J’ai fait des photos, but, yes, of course. Certaines que j’aime beaucoup. Dont celle ci.

20130629-113806.jpg

Je l’ai appelée la Féline. Je vais l’envoyer à Porsche, ça évitera qu’ils me la piquent. Si jamais la marque allemande l’appréciait…

Il ne m’a pas été possible d’écrire mon voyage sur ce blog. Tout simplement, parce que le gouvernement chinois interdit les blogs. Comme il interdit également Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux. Instagram est autorisé.

Mon carnet de route est en cours d’écriture. Je vous livrerai bien un extrait, histoire de vous mettre en appétit. Comme je vous montrerai aussi quelques clichés.

I love you. All of you. And Lulu.

Wuhan, première journée

Nous venons d’atterrir. Il fait 26 degrés. Pendant l’atterrissage, je pense avoir fait une belle photo. Une chinoise, attentive au paysage et juste éclairée par le hublot…

20130618-090727.jpg

Dans ce genre de scénario, mon Leica est une merveille.

I love you. All of you. And Lulu.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :