Carnet de voyage

Voilà. Ayé.

Je viens de publier mon dernier carnet de voyages sur mon site. Vous pouvez choisir d’aller le voir sur mon site ou de lire un petit article écrit sur le pouce… 
https://slate.adobe.com/page-embed.jsCarnet de Sardaigne

Grandeur et décadence

Vous l’avez sans doute remarqué… Ces derniers jours, j’étais dans ma région natale : Grenoble. Mon dernier article parle de l’appartement de mes grands-parents, que je n’avais pas vu depuis 1969. L’appartement, hein, pas mes grands-parents… Il est également un autre souvenir que je voulais partager avec mes (très) aimables lecteurs : celui du pavillon Keller.

GV-Les Deux Alpes, Livay, Pavillon Keller-2017-001

L’incroyable Pavillon Keller

Lire la suite

Souvenirs d’enfance. Mais pas les miens…

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Au début des années 50, sur la promenade de Luc sur Mer, les gamins alors en vacances, tannaient leurs parents pour savourer la gourmandise de l’époque : une gui-gui. Imaginez une guimauve multicolore, s’enroulant sur elle-même pour former une jolie … Lire la suite

Voilà, c’est fini…

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

C’est la chanson de Jean-Louis Aubert qui me vient à l’esprit quand je regarde la galerie de l’espace Carpeaux. Nous décrochons les Myselfs les uns après les autres. Les murs retrouvent leurs lissés blancs. Alors, je fredonne : « Voilà, c’est … Lire la suite

Un moment de grâce

J’ai la chance d’être le photographe de Paradis Blanc, une marque de vêtements créée par Victoire et Angélique, deux soeurs créatives, passionnées d’élégance ethnique, thème qui est à la base de leurs collections.

Pour elles, j’avais fait cette photo :

Paradis Blanc à Bali

J’aime bien. D’abord, parce que Philippine comprend ce que j’attends d’elle. Ensuite, parce que le cadre, l’eau qui semble caresser son visage, la couleur chatoyante du vêtement se mélangent pour donner ce joli moment gracieux.

Notre petite équipe avait fait escale aux chutes de GitGit. J’ai sorti mon fidèle 50mm. Pour les plus techniciens d’entre vous, je suis à 100 iso, ouverture f4 et vitesse 1/8s. Ici, la vitesse est particulièrement décisive pour donner un effet de douceur à l’eau.

Quelques minutes plus tard, j’ai photographié Philippine dans un autre endroit des chutes.

Paradis Blanc à Bali

Même principes d’ouverture et de vitesse. Cette fois, Philippine n’a pas bougé, donnant le temps à la lumière naturelle d’arriver sur son joli visage.

C’est tout. Le reste n’est que mise en scène.

Si la série « Paradis Blanc » vous interesse, vous la trouverez sur ce lien :

Paradis Blanc, by monsieur Vautier

I love you. All of you. And Lulu.

 

Nostalgie new-yorkaise

Image

En me promenant dans mes archives photographiques – qui commencent à prendre de la place – je me suis arrêté sur cette photo.

under-the-rain

Nous sommes à New-York en 2008. Il pleut comme vache qui pisse. Partant du principe que ce temps catastrophique mérite du noir et blanc, je m’amuse à photographier un peu tout et n’importe quoi. Ceux qui me connaissent le savent : j’aime à répéter – parce que mon âge avancé me fait radoter – que ce n’est l’appareil photo qui fait le photographe. Pour le coup, sur ce cliché, je le prouve. J’ai photographié avec un Nokia N95.

Plus tard, un camarade laissera tomber ce joli commentaire : « – On dirait du Man Ray. »

Quoi qu’il en soit, cette photo me replonge dans l’ambiance new-yorkaise pluvieuse et venteuse de cette journée de mars 2008. Il me semble presque retrouver l’odeur enfumée de cette rue. Comme je me souviens très bien des bruits qui m’entouraient.

J’aime cette photo. Je voulais la partager avec vous.

I love you. All of you. And Lulu.