Il en faut pour tout le monde…

À la personne qui s’est engouffrée derrière moi, à la gare du RER de Chelles Gournay, pressée de franchir le portillon. Vous êtes un homme assez grand et jeune, pas trop vilain de votre personne mais pourtant, votre visage ne reflète pas les signes d’une grande intelligence. Parce que mon Navigo n’a pas été reconnuLire la suite « Il en faut pour tout le monde… »