Fin de soirée

Fin de soirée – Tous droits réservés Gilles Vautier

Les lecteurs assidus – Il y en a ? – de ce blog le savent : cette photo est récente. Je ne pouvais ne pas la mettre dans cette série d’article. Lire la suite « Un mois, une photo »

Publicités

Un jour de pluie…

img_3707
La Défense en noir et blanc – Tous droits réservés Gilles Vautier

J’aime quand il pleut. La lumière est douce et grise. C’est dans ces moments qu’on peut photographier en noir et blanc. Il y avait cette jeune femme, assise sur les marches de la Grande Arche, en pleine conversation téléphonique. Elle ne faisait absolument pas attention à ce qui se passait autour d’elle.

J’ai eu l’idée de faire un panoramique avec mon fidèle iPhone 7 avant de retravailler le cliché obtenu en noir et blanc grâce à l’application Pomelo que je trouve assez sympathique.

I love you. All of you. And Lulu.

 

Grand froid sur Tony

img_0955
Photo glacée – Tous droits réservés Gilles Vautier

Cette photo a été prise dans Brooklyn, en 2009, en plein mois de janvier. La température était largement dans les moins quinze degrés. Mon pote Tony, à qui je dois une belle première main tendue dans mon naufrage, a horreur du froid. Selon lui, les vacances devraient être prises dans des zones où les 40° sont quotidiens, avec une eau bleue azurée à 25°.

Ici, le froid le rend à moitié disponible pour ce petit portrait improvisé. Un très bon souvenir.

I love you. All of you. And Lulu.

Myself : celui qui est au théâtre

Myself : celui qui va au théâtreDepuis 2007, j’ai agrémenté mon quotidien des Myselfs, des portraits basés sur la multi-exposition. On m’a traité d’égocentriste – souvent – de créateur – régulièrement – d’amuseur – de temps en temps – même de génie – une fois – et on m’a souvent copié. La multi-exposition n’est pas une idée neuve en soi. Les peintres classiques la pratiquaient allègrement et quand l’art de la photographie est née, celui de la multi-exposition est apparu au grand jour. Quelqu’un m’a montré une photo multi-exposition de 1898…

Par contre, les idées et la mise en scène, pardon, c’est bien du Myself, si je peux me permettre… Un jour, j’ai demandé à mon ami Pascal G. de me prêter le théâtre Tristan Bernard,  une après-midi. Je rêvais de faire un Myself à plus de cent personnages. Pascal a accepté. Il est d’ailleurs dans la scène.

Et voilà le résultat.

Mes prochains Myselfs vont évoluer dans une autre direction. J’attaque la production du prochain mi-mars.

I love you. All of you. And Lulu.

Les amoureux de Montmartre

img_0647
Les amoureux de Montmartre – Tous droits réservés Gilles Vautier

Avec des amis américains, nous marchions dans les rues calmes de Montmartre. Alors que nous descendions les escaliers qui nous amenaient vers la rue Lamarck, ce couple nous a dépassé. Ils fumaient tous les deux, la main dans la main, sans se préoccuper une seule seconde de ce qui les entourait. Je n’ai eu que le temps de viser et de déclencher. Le résultat est à la hauteur de ce que j’attendais.

I love you. All of you. And Lulu.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :