Il était une fois…

Un vieux wagon, abandonné. Il aurait pu connaître une grande destinée. Mais un iceberg en a décidé autrement…

Le bateau malheur

Ce bateau, mes chers et fidèles amis lecteurs, s’appelle le Burano. En allant boire un café au café du Commerce de Saint Vaast la Hougue, avec l’excellent Vincent LR, les gens du coin, étonnés de voir des photographes s’intéresser à un bateau laissé pour compte sur un quai – c’est, du moins, l’impression qu’il donneLire la suite « Le bateau malheur »

Et un autre pan d’enfance, un !

Dans la rue Jean-Jacques Rousseau, où j'ai vécu gamin, existe une authentique curiosité parisienne : la galerie Véro- Dodat. ; Pure splendeur du dix neuvième siècle (1826) cette merveille fut dessinée et financée par un charcutier – Qui a dit que ces derniers étaient de gros bœufs ? – monsieur Benoît Véro et un financier,Lire la suite « Et un autre pan d’enfance, un ! »

Hôtel de charme

Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Même moi, du haut de mon demi siècle, je ne suis pas sûr d’avoir croisé de tels établissements. Mais que je vous montre de quoi que je parle. Nous sommes rue du Pélican à Paris, dans le premier arrondissement.Lire la suite « Hôtel de charme »

Tout s’explique…

Comment naît une vocation ? La vôtre, je l’ignore. La mienne, en ai-je vraiment une ? Celle de Christian Louboutin est sobrement affichée dans son magasin, dans la galerie Véro-Dodat à Paris. Et voilà comment s’explique la naissance de l’empire du talon aiguille. I love you. All of you.