Escale imprévue : Turin

Trois heures dans l’ancien empire automobile italien… Et quatre photos plus tard.

Finalement, nous allons prendre la direction de Chambéry et prendre le tunnel de Fréjus. De là, nous piquerons directement vers le sud pour rejoindre notre destination de la journée : Rappolo.

Le temps est maussade. Le soleil a disparu, englouti par des vilains nuages noirs. La pluie menace de tomber. Cela n’affecte nullement notre moral.

Turin, c’est l’ancienne ville automobile de l’Italie. L’empire d’une famille : les Agnelli. Voilà pourquoi nous nous sommes d’abord retrouvés au Lingotto. Les anciennes usines Alfa Roméo ont été transformés en un immense centre commercial, cinéma, musée et campus… Il y a même une piste d’essai pour voitures sur les toits. Je ne verrai que l’ancienne rampe d’accès.

Nous mangeons dans un Eataly, un supermarché-restaurant où est rassemblée toute la cuisine italienne. Quelques antipasti et un verre d’eau frizante plus tard, nous partons dans le centre historique de Turin.

La place San Carlo est jolie. Rectiligne et élégante, bordée d’arcades sous lesquelles des enseignes de luxe se sont implantées, on y flâne agréablement. Il ne faut pas hésiter à entrer dans le château du Roi, située sur la place du château. Le hall d’entrée est à l’image d’un roi : magnifique et majestueux.

Il pleut. Nous reprenons la route. Après une longue traversée de montagnes par des tunnels et des virages sinueux, nous arrivons enfin à Rappalo, notre destination de la soirée.

Vous l’avez sans doute remarqué, il n’y a pas beaucoup de photos. Et pour cause. Je ne sais pas comment je m’y suis pris mais j’ai réussi à formater la carte de mon boîtier. Seule quatre photos ont survécu.

Dont celle-ci.

Et celle ci…

Ce n’est pas trop grave, je vous dirais. Très franchement, Turin ne m’a guère inspiré. La lumière était un poil triste. Et je me rattraperai demain. Allez, une dernière pour ne pas vous laisser sur votre faim.

Demain, un très joli programme nous attend. Même si la pluie semble vouloir nous accompagner, elle ne va pas gâcher notre joie d’être en Italie.

I love you. All of you. And Lulu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :