Goddbye, Simon, Brett et James

La nouvelle est tombée sur les téléscripteurs officiels de mon Iphone : Roger Moore est mort aujourd’hui à l’âge de 89 ans.

Roger Moore : Eternel Héros


Mon vieux, ça déglingue de plus en plus, pour reprendre l’expression de ma très chère mère lorsque nous avons parlé de la disparition du comédien anglais.

Rendu célèbre avec Ivanhoé, c’est dans le rôle de Simon Templar, alias le Saint, très célèbre héros de littérature créé par Leslie Charteris, que Roger Moore connaîtra la gloire internationale.

Ensuite, il y eut Brett Sinclair dans the Persuaders – ou Amicalement Vôtre – avant de connaitre l’apothéose avec James Bond. Il interprétera le célèbre agent secret sept fois.

Roger Moore était le Héros dans toute sa splendeur.

Je ne saurais trop vous recommander de regarder le pilote de la série The Saint. Simon Templar – donc, Roger Moore – croise une belle fille en danger. Il casse la gueule aux trois mecs qui ont des vues plus que concupiscentes sur la damoiselle en question et ce , sans même être décoiffé. Templar – donc, Roger Moore – invite ensuite la jeune femme à aller boire un cocktail. Voilà nos deux personnages partis à boire du Long Island Ice Tea à quatre heures de l’après-midi. Pour ceux qui ne connaissent pas, cette boisson n’est pas pour les petites filles… C’est carrément costaud. Ils fument des cigarettes à ne plus en finir, se roulent des galoches sans même se connaître et tant pis pour l’haleine du fumeur… Enfin, cerise sur le gâteau, Simon Templar – donc, Roger Moore – prend la jeune femme par son bras et part du bar élégant dans lequel il se trouvait sans même payer l’addition.

Dans les années 60-70, époque plus qu’optimiste, les héros avaient cette classe et ce chic de tout résoudre en un clin d’oeil. C’était naîf, charmant et tellement efficace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Simon Templar, Brett Sinclair et James Bond sont bien plus que des héros. Ils sont de merveilleux souvenirs d’enfance que Roger Moore a su rendre immortels par son charme et son flegme so british. 

Voilà donc une nouvelle et belle page de l’enfance qui se déchire pour partir dans les limbes profondes de la mémoire… Rest in peace, Sir Roger Moore, and thank you.

I love you. All of you. And Lulu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s