Ah, quand le passé te rattrape…

 

Dans les années 1970, quand nous allions passer les vacances de Noël aux Deux Alpes, il y avait ce cinéma flambant neuf et ultra-moderne. Je ne suis pas sûr qu’il portait un nom, genre : Le Royal, le Rex ou autre Majestic…
A cette époque, où j’avais à peine dépassé la dizaine, les affiches des films projetés me faisaient rêver. Notamment une : les Diamants sont éternels. Je me demandais ce que pouvait être un tel film où il y avait des filles presque nues et un très beau monsieur avec un gros pistolet. En plus, il semblait que ça se passait dans l’espace.

Ce fut ma première rencontre avec James Bond.

img_0416

Après toutes ces années, passer devant cet endroit qui, non seulement, existe toujours mais en plus, fidèle au souvenir que j’en ai gardé m’a donné envie de faire cette photo (un peu) truquée…

I love you. All of you. And Lulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s