Encore un assassin…

Alors ça, vous ne le croirez jamais. D’ailleurs, moi-même, j’ai encore du mal à assimiler le truc. Il y a quelque temps, je vous racontais comment ma route a croisé celle de Xavier Philippe, condamné aujourd’hui à trente ans de prison. J’apprends ça par le biais de Faites entrer l’accusé.

Aujourd’hui, avec mon Lulu, je regarde Envoyé Spécial et devinez quoi ? Le sujet parle d’un autre assassin. Oui, oui, mes petits amis, ma vie frôle encore un meurtrier… Et pas des moindres. Cette fois, il n’y aura pas de contact direct. Tout de même, le choc est là…

C’est extraordinaire. Notre Destinée nous fait emprunter des routes sinueuses dont chaque virage peut nous échapper mais à la fin, et comme j’aime à le répéter, force est de constater que, seules, les montagnes ne se rencontrent pas.

En 2000, j’habitais dans un quartier cossu de Levallois-Perret, rue André Citroën, non loin de la place Georges Pompidou. L’appartement que je louais se situait au 3ème étage, en face de celui de Mike, beau brun ténébreux aux cheveux longs et yeux noirs. On buvait souvent des canons de champagne ensemble. Guy était le gardien de l’immeuble et avec son épouse, dont j’ai oublié le prénom mais non la gentillesse, il faisait en sorte que tous les résidents de l’immeuble ne manquent de rien. Au deuxième étage, vivait un homme seul dont je ne connaissais ni le nom ni le prénom. Il était grand et mince, impeccablement habillé et soigneusement peigné. Les joues rouges et le regard hagard trahissaient néanmoins la maladie qui le rongeait : l’alcoolisme. Autrefois, me raconta un jour Mike, il a été un grand monsieur de l’industrie aéronautique. Mais il a tout perdu avec l’alcool.

Je croisais souvent le bonhomme dans l’ascenseur.

Bonjour, au revoir. Belle journée, pas vrai ? Que des banalités de voisins qui n’ont rien à se dire. Et alors ? Me demanderez-vous avec vos airs sceptiques et vos bouches en cul de poule. Il est où, cet assassin ?

J’y arrive, mes petits amis, j’y arrive.

Je regarde Envoyé Spécial. Le sujet est annoncé. Et là, c’est la surprise. Mike apparaît. Mon ancien voisin habite toujours à Levallois Perret. Je me redresse et m’exclame, devant une Lulu médusée : – » Je le connais ! »

Que diable vient-il faire dans l’histoire de Xavier Dupont de Ligonnès ?

En quelques mots, je vous résume ce fait divers qui fit beaucoup de bruit dans le pays. En 2011, une mère et ses quatre enfants sont retrouvés assassinés dans une maison nantaise. Tous ont été tués de deux balles dans la tête avant d’être enterrés dans de la chaux. Très vite, les soupçons se portent surf le père, Xavier Dupont de Ligonnès, homme issu d’un grande famille noble dont on retrouve les traces jusqu’au 15ème siècle dans le Vivarais. Des traces, justement, il en laissera dans sa cavale, un peu partout dans le sud de la France jusqu’à sa disparition complète.

Est-il mort ? Suicidé ? Vivant ailleurs, avec une nouvelle famille dans un autre pays ? Mystère.

PHI_0011

Vous imaginez mon étonnement quand je découvre la tronche de Mike en ouverture du sujet sur ce drame. Quel rapport a-t-il avec ce dernier ?

Le père de Xavier Dupont se nomme Hubert. Quand je vois la photo du père de ce présumé assassin, je pousse un cri. Je le reconnais : c’était mon voisin solitaire du deuxième étage, impeccablement habillé et alcoolique.

Hubert

Aujourd’hui, cet homme est mort dans de graves souffrances, embolie pulmonaire après amputations des deux jambes. Il n’était pas dans l’aéronautique mais ingénieur en physique nucléaire. Il n’a pas quitté sa famille, comme a essayé de le faire croire la presse à sensations mais a fui le fisc. Pas pareil. Mike s’occupait de lui, essayant d’abréger la souffrance terrible qui envahissait le vieux corps.

Voilà comment ma route a croisé – indirectement, je vous l’accorde – celle de Xavier Dupont de Ligonnès.

Je vais arrêter de regarder la télévision. Si ça continue, celle-ci va bientôt m’apprendre que je connais l’assassin de Kennedy.

I love you. All of you. And Lulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :