Sous la pluie

Sur Lumo Road

Il faudra que je vérifie sur mon Moleskine mais la température atteignait les 40° fastoche.

Mon sac à dos me colle au dos, je dégouline des litres de sueur. Comme le dit le dicton, quand on sue, on pue. La météo avait annoncé de la pluie et je devine, aux visages levés vers le ciel, que celle-ci est attendue. En milieu d’après-midi, de gros nuages noirs s’amoncèlent.  Quinze minutes plus tard, des trombes d’eau s’abattent sur Wuhan, abaissant la température d’une bonne dizaine de degrés. Je me suis réfugié sous un porche. j’ai sorti mon appareil. C’est la journée “Défi 50”. J’explique la nature de ce défi dans mon carnet de route sur Wuhan, en cours d’écriture. Je photographie la pluie, les gens. Au bout d’une petite dizaine de minutes, l’orage s’éloigne. La pluie se calme. Les chinois reprennent leurs activités.

Et moi, mon chemin.

I love you. All of you. And Lulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :