Les seins de Kate

Ah, mes chers amis lecteurs, mais quelle joie ! Quel bonheur !

J’ai vu les seins de Kate grâce à l’excellent magasine Closer, connu pour ses vrais reportages et autres vérités dénoncées.

Voyez-vous, je me suis toujours demandé à quoi ressemblaient les seins d’une princesse anglaise. Pas vous? Vous ne vous êtes jamais posés cette question ô tellement essentielle ?

Entendons nous bien : des nibards, j’en ai vu passer quelque uns. Mais ils appartenaient à des roturières ou des filles du peuple. Du vulgaire ? Allons, allons… Pas de ça sur ce blog. Non, non, du solide ou du pendard, du ferme ou de l’étalé, du presqu’invisible au très impressionnant de volupté fellinienne : bref, du sein.

Mais la presse people ne recule devant rien pour que toutes les vérités soient révélées à un public avide de nouvelles histoires. Un photographe planqué dans les arbres, un téléobjectif plus lourd qu’un éléphant et voilà comment un couple royal se fait voler son intimité, ses vacances.

J’ai entendu quelqu’un, dans mon entourage, faire ce commentaire : « – Elle [|Kate] n’avait qu’à pas faire ça et se planquer… »

Ah ? Une princesse n’a pas le droit de prendre des vacances avec l’homme qu’elle aime dans une propriété royale – donc, privée – avec sa famille ? Pensant qu’elle est à l’abri, Kate n’a pas le droit de faire du sein nu ? Pourquoi ? Parce qu’elle est princesse ? Le monokini est donc l’opium du peuple ?

Permettez-moi de ne pas être d’accord. Princesse ou pas, Kate a le droit de faire ce qu’elle veut chez elle. Du bikini, du monokini ou même du zérokini.

Alors, oui, je comprends que le couple royal attaque Closer. Le magasine commente sur son site officiel l’affaire par ces mots :

Il s’agit de l’édition française de Closer et non de l’édition anglaise qui n’est pas concernée. Les photos que nous avons sélectionnées ne sont en aucun cas dégradantes. Elles montrent un jeune couple en vacances, beau, amoureux et moderne dans leur vie normale. L’article relate le séjour que le couple a récemment passé dans le sud de la France.

Nous voilà bien, tiens. Plus jésuite, je meurs.

Je signe et persiste, je comprends pourquoi le jeune couple en vacances, beau, amoureux et moderne dans leur vie normale, poursuit le magasine people.

Plainte au pénal.

Wouah.

Saisie des clichés, restitution à qui de droit, dommages et interêts, interdiction de revendre les photos. La Justice Française n’est pas contente. Elle montre son visage courroucé. Ouh la la, c’est pas bien, vous allez être puni. Et tout ça, en deux jours. Dépôt de plainte de la famille royale, saisie devant le juge et tout le tuttim: deux jours.

Me voilà rassuré. Notre justice règle les vrais problèmes avec sagesse et rapidité. Ah, ah, les british, ils en ont pris plein la poire…

Je suis convaincu que si Nina apprend ça, elle sera soulagée. Hein ? Quoi ? Vous ne connaissez pas Nina ?

D’abord, elle n’est pas du tout copine avec Kate. Loin s’en faut. La jeune femme habite dans une cité de Fontenay sous Bois et pendant deux ans, s’est fait violer par une bandes de gamins. Dans une cave, un appartement ou un parking.

Ne supportant plus de se taire, elle a eu les tripes de porter plainte en 2005. Son procès a débuté ce matin. Soit, sept ans après.

Vous me direz ce que vous voudrez mais la justice n’est pas la même pour tout le monde. Voilà tout.

I love you. All of you. And Lulu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s