Last of kin

Yes ! J’en ai vu un !

Beaucoup de gens me l’ont répété : ils ne sont plus là, nous sommes dans un monde moderne. Ils n’ont plus leur place dans cette société.

Pourtant, j’en ai croisé un. Je l’ai regardé. J’ai souri. Il fait son travail et se moque bien de savoir dans quelle époque nous nous situons. Il a du boulot, lui, et pas n’importe lequel.

Je l’ai photographié, tout heureux de voir un rescapé. Il ne m’a rien dit. Il ne me juge pas, il bosse.

20120524-120503.jpg

I love you. All of you. And Lulu.

Publicités

La belle histoire que voilà…

Ah, mes chers amis lecteurs, je sais, je sais, ça va faire longtemps que je ne vous ai pas parlé.

Mais que se passe-t-il ? Me demanderez-vous. Des problèmes ? Des soucis ? On peut peut être t’aider. Allons, allons, pourquoi tant d’empressement à s’inquiéter ? Si la situation est préoccupante, elle n’est pas désespérée.

La vérité est que je n’avais pas grand chose, voire rien, à raconter. C’est bête, non ? Comme je n’ai aucune obligation de résultat, je ne me suis pas senti obligé d’écrire. Le jour où ce blog me donnera un salaire de ministre, je vous le jure, les choses changeront.

Vous ne le savez peut-être pas mais l’inspiration n’est pas connue pour être régulière. Par exemple, vous parler de François Hollande accédant à la charge suprême, d’autres le font tellement mieux que moi. Ca me gonfle, aussi…

Mais ce matin, en prenant le train, une amie m’a raconté une histoire somme toute, rigolote. Mes chers amis lecteurs, je connais tellement bien votre curiosité légendaire. Je vais donc vous la raconter. Ah ! Cette gentillesse me perdra…

Lire la suite « La belle histoire que voilà… »

Mais c’est l’été ?

Mais qu’est-ce à dire ? Mais enfin ? Je me balade, le cœur ouvert, à l’inconnu et envie de dire bonjour à n’importe qui. J’entends un bruit léger de pas, elle me dépasse. Je ne sais pas si elle est jolie. Je ne vois que ça.

20120511-144714.jpg

Alors, voir un mini short sur des jambes un peu gélatineuses prouve une chose :

– C’est l’été, auquel cas on ne m’a rien dit. On m’a encore moins prévenu et c’est très moche. Ça me fait presque de la peine.

Je n’ai plus rien à dire. Pour l’instant.

I love you. All of you. And Lulu.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :