Pas de raisons que ça s’arrête, hein ?

J’avais failli oublier cette délicieuse tendance à photographier les gens dans le train. Parce que mon camarade Merri se trompe de route, je suis dans le TGV Metz Paris… Je vous raconterai ça quand il le faudra.

Devant moi, un jeune. Il a sorti un livre au titre plutôt évocateur : le capitaine Hornblower. Je devine un jeune homme aventurier et débordant de courage. Sa femme – ils portent la même alliance – joue avec son smart phone tactile.

Cinq minutes plus tard, ils dorment.

 

I love you. All of you. And Lulu

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :